Aiglun

Aiglun est un petit village des Alpes Maritimes logé sur un versant très ensoleillé. Les gens du coin vous diront qu’il règne un micro-climat, c’est sans doute vrai quand on voit la différence de température avec le pays du Verdon tout proche.

Le coin est très prisé en haute-saison estivale pour la fameuse clue qui fait le bonheur des pratiquants de canyoning : l’Esteron a creusé dans le calcaire de hautes parois de plusieurs centaines de mètres. La paroi la plus médiatisée est sans doute la paroi Dérobée où des grandes voies extrêmes ont été tracées par Philippe Musatto : Ali Baba et les 40 voleurs pour ne citer que ces 2 voies.

Pourtant Aiglun ne se résume pas à ces voies dures puisque de nombreuses voies de tous niveaux parcourent les beaux murs de la clue. Certes Aiglun ne propose pas autant de voies que des sites comme les gorges du Verdon ou Presles mais la qualité des voies y est exceptionnelle puisque les parois sont verticales voire déversantes et le rocher y est très compact et offre une multitude de prises : gouttes d’eau, trous, colonnettes de toutes tailles, tout y est ! La hauteur moyenne des voies est de 200 mètres ce qui permet de sortir en quelques heures, idéal pour les courtes journées hivernales.

Laurent pose devant la paroi principale d'Aiglun

Laurent pose devant la paroi principale d’Aiglun

La grande voie la plus classique de la falaise dans un niveau de difficulté et d’équipement tout à fait abordable est la cerise sur le gâteau.

Pour sortir des chemins battus, d’autres voies sont conseillées : lire l’article sur Aiglun.

Le mur du bas de la Cerise

Une cordée remonte le mur du bas de la Cerise sur le gateau, la grande classique d’Aiglun

Un accès et un retour top rapide !

On accède au pied des différents secteurs en seulement 20 minutes de marche depuis le parking à côté de l’aire d’atterrissage des hélicoptères, la sente d’accès part à gauche du préau, puis tourne à gauche 300 mètres plus loin à la première fourche. Suivant le secteur (Saga ou Cerise), on quittera le sentier plus ou moins tôt pour se diriger vers la falaise.

Le retour se fait depuis le haut des voies en 20 à 30 minutes suivant le secteur où on grimpe : compter 20 minutes depuis Saga/Dissipation et 30 minutes depuis le haut de la Cerise.

Après l’effort le réconfort…

Un séjour par Aiglun doit forcément comporter une halte à l’auberge Calendal au centre du village. Réconfort après la grimpe : bière pression, pizzas géantes et plateau de fromages de pays, …

La pizza de l'auberge de Calendal

La pizza de l’auberge de Calendal les vendredis soir

Infos pratiques

Les meilleures périodes pour grimper à Aiglun sont l’automne et le printemps. Il est tout à fait possible d’y grimper l’hiver avec des journées ensoleillées si on part suffisamment tôt, pas trop quand même car les voies passent au soleil à 10 heures (secteur Cerise) et 11 heures (secteur Saga). De plus, passée l’affluence de la saison estivale, le village est plus tranquille.

L’auberge de Calendal vous accueille au centre du village pour boire une bière, manger ou dormir (site internet). Petite info pratique : le vendredi c’est pizza.

Le topo est celui des Alpes-Maritimes. Les topos de pas mal de voies récentes sont le site de guides06 : par exemple, l’artisan du 8ème jour et cocotte minute.

 Les articles sur les voies d’Aiglun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *