Archives de catégorie : Falaise

Les sorties en bloc des membres du site

Escalade en Corse : les plus belles falaises

Nous sommes partis grimper en Corse du 2 au 8 juillet 2016. Au programme du stage « Falaises de Corse », les plus beaux sites d’escalade de l’île de beauté. Du nord au sud, petit récapitulatif des spots que nous avons visités à grand renfort de canistrelli, charcuterie corse et autres pietra à l’apéro.

L’escalade au nord de la Corse : la Balagne

La Balagne est plus connue pour ses plages, ses paysages entre mer et montagne et ses petits villages pittoresques que pour l’escalade pourtant il y a de quoi se mettre sous les doigts dans des paysages magnifiques à deux pas de la mer. Nous avons visité 2 sites très sympas dans les alentours de l’ïle Rousse : I Curriali et les îles.

I Curriali est un bel ensemble de gros blocs granitiques fissurés posés sur les hauteurs de l’Ile Rousse. La vue sur la mer est imprénable ! Fissures, dalles ou taffoni, faites votre choix ! Le granite très pur offre des voies en dalle redoutables. Heureusement des fissures généreuses parcourent les dalles, on peut même y poser des coinceurs pour le plaisir.

Manu remonte fracture sans conséquence à I Curriali en Balagne

Manu remonte la double fissure classique de « fracture sans conséquence » un 5+ splendide de I Curriali en Balagne

Cette petite falaise est idéale pour les chaudes journées d’été car elle est à l’ombre jusqu’en début d’après-midi. Des voies restent même à l’ombre toute la journée.

Alicia découvre les plaisirs de la dalle dans le 6a de "A pussosa" à I Curriali en Balagne

Alicia découvre les plaisirs de la dalle dans le 6a de « A pussosa » à I Curriali

Envie de passer une après-midi grimpe et plage ? Un petit détour au site des îles à l’Ile Rousse s’impose ! Une douzaine de voies dans les cotations 4 à 6a vous attendent. De quoi lier de l’escalade en toute décontraction à la baignade.

La vue du site des îles à l'Ile Rousse

La vue du site d’escalade des îles à l’Ile Rousse

Les voies de droite sont à l’ombre dès 16 heures en été et offrent une escalade intéressante en léger dévers pour des cotations modérées en 6a/6a+.

Manu à l'ombre ces dévers de droite du secteur des îles à l'Ile Rousse

Manu à l’ombre des dévers de droite du secteur des îles à l’Ile Rousse

Corte et la vallée de la Restonica : escalade et baignade face à la montagne corse

Corte est le centre historique corse. C’est là que la constitution écrite par Pascal Paoli fut votée en 1755. Depuis le centre historique de Corte, on accède en quelques minutes aux nombreux secteurs d’escalade de la vallée de la Restonica.

Le premier secteur qu’on trouve sur la route est le secteur de l’Ortale. C’est un secteur parfait pour s’initier à l’escalade en tête puisqu’il propose des voies à partir de 3+ avec un équipement rapproché qui se prête bien à l’apprentissage. Seul petit bémol, il faudra attendre 16 heures l’été pour avoir de l’ombre ! En attendant vous pourrez profiter d’une des nombreuses piscines d’eau verte émeraude de la rivière Restonica pour vous rafraichir.

Escalade en tête pour Virginie dans Sò di passaghju au secteur de l'Ortale

Escalade en tête pour Virginie dans Sò di passaghju au secteur de l’Ortale

Plus loin on trouve le secteur de Picellu qui est un des plus beaux secteurs de la Restonica. Escalade en dévers ou en dalle sur un beau granite, faites votre choix ! On arrive à trouver des préhensions identiques aux colonnettes. Unique.

Pins laricio sous fond de montagne corse

Pins laricio sous fond de montagne corse

La vue depuis secteurs d’escalade de la Restonica est magnifique. Les pins laricio se dessinent sur les crêtes ciselées de la montagne corse. Ambiance montagne au rendez-vous !

Bavella : le col et les Aiguilles

Plus au sud, au niveau de Sari-Solenzara, nous arrivons dans le temple de l’escalade corse : Bavella. Bavella c’est un sanctuaire, une vallée parsemée d’aiguilles granitiques au milieu des pins.

Pour une première journée dans le massif, nous nous dirigeons vers les secteurs de couennes du col de Bavella. Les plus classiques sont la Filetta, Margheritta, la Murzella. Ces secteurs sont orientés sud-est et sont donc à l’ombre l’après-midi. En matinée, nous pouvons profiter de l’ombre du secteur Campanella.

Découverte de l'escalade en douceur au col de Bavella

Découverte de l’escalade en douceur au col de Bavella à Campanella

L’escalade au col de Bavella est étonnamment variée, on y trouve de tout : beaucoup de dalle comme à la Murzella mais aussi quelques belles fissures. On y trouve également, chose surprenante dans du granite, des voies déversantes sur taffoni dans un niveau très abordable en 6a comme à Campanella.

Eric libère sur coinceurs le dièdre du Bong (6a)

Sous l’oeil d’un grimpeur étonné, Eric libère sur coinceurs le dièdre du Bong (6a)

Mais l’escalade à Bavella ne se résume pas à la couenne en falaise. Loin de là ! Bavella est le paradis des grandes voies. On y trouve d’ailleurs sans doute les plus esthétiques de Corse comme le Dos de l’Eléphant ou Jeff.

Pour une première expérience en grande voie, nous avons choisi de réaliser l’ascension de la Punta Caletta par son pilier NW. Cette voie est parfaite pour passer une bonne journée en montagne : une marche d’approche à l’ombre pas trop longue, de belles longueurs en 4/4+ qui se protègent facilement sur sangles et coinceurs, une vue splendide au sommet et une descente en 2 rappels puis par une sente de montagne.

Pilier NW de la Punta Caletta
Sarah arrive à l’avant-dernier relais du pilier NW de la Punta Caletta face aux aiguilles de Bavella

La voie a été l’occasion d’apprendre pour certains ou de réviser pour d’autres les manips au relais, la grimpe en réversible et la pose de protections naturelles. Orienté NW, le pilier reste à l’ombre une bonne partie de la journée ce qui rend l’aventure tout à fait adaptée aux chaudes journées estivales.

Pilier NW de la Punta Caletta

Le groupe au complet à un relais sur taffoni à la punta Caletta

L’arrivée au sommet de la Punta Caletta se déroule sur une énorme dalle lisse. De l’autre côté, on découvre la vue sur la mer et sur le golfe de Porto Vecchio. Une récompense amplement méritée pour toute l’équipe de stagiaires.

Pilier NW de la Punta Caletta

Arrivée au sommet du pilier NW de la Punta Caletta avec la vue sur le golfe de Porto Vecchio

Le sud : Capineru et Rocapina face à la mer

Comment ne pas faire un détour par le site de Capineru lors d’un séjour escalade en Corse ? Le lieu est juste magique. Imaginez un chaos de blocs juste à côté de la mer avec des formes totalement délirantes.

Escalade sur bloc à Capineru

Sarah et Manu heureux d’arriver tous les 2 au sommet

Avec ou sans crash-pad, Capineru mérite une visite. Les blocs sont concentrés dans un rayon de 200 mètres à côté de la mer. C’est l’endroit rêvé pour mêler une petite session de bloc à une baignade. Non loin de Capineru se trouve le site de Rocapina qui mérite lui aussi une visite.

Escalade sur bloc à Capineru

Eric en mode décontracté à Capineru

Escalade sur bloc à Capineru

Manu découvre les formes délirantes des blocs de Capineru

Notre voyage escalade en Corse du nord au sud se termine ici. Merci à tout le groupe pour la bonne humeur et les bons moments passés en Corse. A l’année prochaine pour de nouvelles aventures verticales sur l’île !

> Descriptif complet du stage : Falaises de Corse

> Découvrez tous nos stages escalade sur notre site internet : Equilibre Vertical

Escalade sur bloc à Capineru

L’équipe du stage dans le gruyére de Capineru

Allez plus loin…

Bien sûr cette liste de sites d’escalade n’est pas exhaustive… Gozzis, Francardu, Caporalinu, etc. d’autres sites méritent vraiment une visite. Vous retrouvez toutes les voies d’escalade dans les topos Falaises de Corse et Grandes Voies de Corse. Bonne grimpe en Corse !

topo escalade falaises de corse

Topo escalade falaises de corse

topo escalade grandes voies de corse

Topo escalade grandes voies de corse

Lien vers le site internet des topos de la Corse : http://escalade.corse.topo.free.fr

 

escalade-falaise-hière-sur-amby

Fête de la Montagne 2016 : sortie en falaise dimanche 26 juin

Dans le cadre de la fête de la montagne 2016, Equilibre Vertical propose une sortie d’escalade en falaise au départ de Lyon encadrée avec un moniteur dimanche 26 juin.

L’objectif de la journée est de s’initier ou se perfectionner à l’escalade en falaise : voir ou réviser les manip de haut de voie et de réchap, perfectionner sa technique d’escalade sur rocher tout en passant un moment agréable et convivial à l’extérieur.

Fêter la montagne en falaise à proximité de Lyon : une journée pour s’initier en douceur ou se perfectionner

Lieu : falaise de l’Ain, Savoie ou de la Loire à 1 h de Lyon (en fonction de la météo).

RDV : 10 h devant le Mur de Lyon (adresse : 11 rue Lortet) / retour vers 19 h à Lyon.

Transport : nous pourrons covoiturer avec les véhicules des participants.

Matériel à prévoir : eau (2 litres), pique-nique, matériel d’escalade (chaussons, baudrier avec longe dynamique, casque, dégaines, corde). Possibilité de prêt de matériel (me contacter).

Tarif : le tarif par participant est de 50 € (encadrement par BE escalade).

La sortie sera maintenue à partir de 6 participants.

Inscriptions : sur la page contact du site en précisant vos coordonnées et le nombre de participants.

Site de la fête de la montagne 2016 :

fête de la montagne 2016

Finale Ligure : la renaissance italienne de l’escalade

Finale Ligure est une station balnéaire de la côte ligure italienne. On y grimpe depuis des décennies puisque que les premières voies sportives d’escalade ont été ouvertes dans les années 70 ! Alors Finale Ligure, falaise des années 80 ? Pas du tout, tant les ouvertures depuis on été nombreuses et l’équipement revu dans de nombreuses voies classiques.

Ne cherchez pas une face comme à Céüse, ici l’escalade se déroule dans de multiples secteurs dispersés dans les montagnes autour de la ville de Finale Ligure et des villages aux alentours : Finalborgo, Orco, etc. Il vous faudra sans doute un peu de temps pour maitriser la géographie locale mais après 2 ou 3 jours sur place, tout vous paraitra plus clair !

Grimper à Finale Ligure : tous les gouts en toutes saisons

Côté grimpe que trouve-t’on à Finale ? Réponse : de tout ! Couennes, grandes voies et même un peu de bloc sur de très nombreux secteurs de toutes orientations.

Monte Sordo : secteurs d’hiver en dalle et colo

D’accès facile depuis Finalborgo, le vallon de Monte Sordo offre des escalades de 1 et 2 longueurs sur une molasse calcaire qui rappelle le rocher du vallon de l’Aiguebrun à Buoux. Les grandes envolées sur dalles à trous du secteur Centrale sont géniales et on y trouve également des colonnettes au secteur Lo Specchio. Ces secteurs sont parfaits pour l’hiver, au soleil toute la journée. L’équipement a été revu dans la plupart des voies par rapport à l’ouverture : c’est souvent abondant et béton.

Eric remonte les colonnettes de Schizzéchéa (7a) au secteur Lo Speiccho à Monte Sordo

Eric remonte les colonnettes de Schizzechea (7a) au secteur Lo Specchio à Monte Sordo

Au-dessus du secteur Parete Dimenticata, il ne faut pas louper la célèbre grotta dell’Edera, on y grimpe dans un tube sur de belles voies pour la plupart de continuité. La grotte est à réserver pour les journées plus chaudes car l’hiver la grotte prend très peu le soleil.

Grotte dell’Edera (photo Andrea Revello)

En face du hameau de Monte Sordo, la face nord propose des voies pour l’été avec un secteur dédié au haut niveau Finalese : Grotta.

Secteurs autour de Boragni et Orco

A la grotte de Strapatente, nous avons visité le secteur à droite de la grotte. Au programme : des colonnettes et l’un des plus beaux 6c de Finale Ligure : Sonico, si tenté que ce soit un 6c tellement c’est raide ! Attention aux cotations old-school dans certaines voies du secteur, je vous laisse la surprise, mais allez-y sans crainte : l’équipement à base de broches inox est abondant et béton.

Océan de colonettes à la grotta de la Strapatente

Océan de colonettes à la grotta de la Strapatente

Eric remonte les colos des beaux 7a/b de la grotta della Stratapente

Oltre Ligure : le renouveau de Finale

Depuis 2000 de nombreux secteurs d’escalade ont été ouverts dans les vallées à l’ouest de Finale Ligure : ces secteurs sont décrits dans le topo Oltre Finale de Andréa Gallo (voir section topos de l’article).

Pour tous les goûts avec de nombreux dévers, dont certains à colonnettes (comme sur la photo ci-dessous à Rocca della Bassura), dans toutes les orientations ce qui permet de grimper en toutes saisons. Attention cependant l’hiver, certains secteurs de fond de vallée passent un peu plus tardivement au soleil que ce qu’indique le topo.

Les colos de Rocca della Bassura à Oltre Finale

Les colos de Rocca della Bassura à Oltre Finale

En conclusion, si vous voulez passer une ou plusieurs semaines à grimper sur du beau caillou dans tous les styles de grimpe dans un niveau 6 et 7 : Finale Ligure est fait pour vous !

Pratique

Les topos : plusieurs bibles existent

Pour grimper à Finale Ligure vous avez le choix entre 2 topos ou plutôt 2 bibles tellement les ouvrages sont denses : celui d’Andréa Gallo FINALE 8.0 et celui de Versante Sud FINALE Climbing.

   

Dense ne veut pas toujours dire clair… Je ne parlerai que de celui que je connais : celui d’Andréa Gallo (FINALE 8.0). Avant de comprendre l’organisation des différents secteurs et les accès routiers et pédestres, comptez une ou plusieurs heures d’étude du topo et d’annotations diverses et variées dedans : lien vers les plans de secteurs, cotation sur les voies, etc. Pas de coordonnées GPS et des tracés de sentiers pédestres approximatifs vous vaudront sans doute quelques petits détours ! En revanche, le topo est très complet, sans faute, les expositions sont bien indiquées et il se révèle pratique pour trouver les secteurs au soleil. La notation des voies de 1 à 3 étoiles et la classification technique/bloc/continuité nous ont paru correctes.

Pour les secteurs d’Oltre Finale, il n’existe qu’un topo : celui d’Andréa Gallo.

topo-oltre-finale-gallo

Hébergement

En gîte dans la région de Finale Ligure ou camping au pied de la falaise de Monte Cucco : eau, douche froide en plein air et toilettes (le prix de la nuitée est libre).

Le bivouac est toléré sur certains parkings. Soyez respectueux, si vous choisissez cette option, emportez vos déchets et laisser ces endroits comme vous les avez trouvés. Certains parkings disposent d’un point d’eau.

A faire autour de Finale Ligure

La côte ligure regorge d’activités pour les jours de repos. Outre la plage, vous pouvez flâner dans les rues de la veille ville de Finale Ligure et découvrir la ville de Noli et son marché de pêcheurs à l’est. De nombreux restaurants proposent des plats à base de poissons frais et bien sûr des pizze !

Marché des pêcheurs à Noli

Marché des pêcheurs à Noli

Trattoria dans la veille ville de Finale Ligure

Trattoria dans la veille ville de Finale Ligure

Finale Ligure regorge de pizzeria pour les soirées

La spécialité italienne : la pizza

Escalade et paella à Chulilla

Les vacances de la Toussaint arrivent et toujours pas d’idée de trip grimpe pour la semaine qui vient. La météo annoncée est moyenne un peu partout. L’idée de la Catalogne germe encore dans ma tête mais je reste sur la mauvaise expérience du nouvel an à Margalef et Montsant où les falaises étaient noires de monde. Pourquoi pas pousser plus loin cette fois-ci ? Après tout, si on part pour l’Espagne, nous ne sommes pas à 200 kilomètres près ! Jordi m’avait déja parlé de Chulilla il y a quelques années mais en reparlant de cette falaise à plusieurs personnes, j’entendais toujours les mêmes commentaires : « vieux » et « patiné ». Une petite visite du site http://chulillaclimbing.com aura fini par me convaincre d’y aller. Plus qu’à motiver les troupes et c’est parti, avec les photos du secteur Chorreras, ce fut chose facile !

Chulilla : un petit village non loin de Valencia

Chulilla n’est pas un site aussi connu dans l’hexagone que les sites de grimpe espagnols de Siurana,  Margalef ou Rodellar. Sans doute l’absence de voies dans le 9ème degré et le peu d’articles sur la falaise dans la presse spécialisée l’ont laissé à l’ombre des projecteurs. Pas d’Ondra ni de Megos là-bas. Un article de Sam Bié dans le magazine Grimper de janvier 2015 présentait quand même la falaise comme « la nouvelle perle espagnole » : il avait raison, Chulilla est une perle.

Chulilla (Espagne)

Chulilla (Espagne)

Où se trouve Chulilla ? A 45 minutes de route à l’ouest de Valencia en Espagne, capitale mondiale de la paella valenciana. C’est un joli petit village avec de petites maisons blanches et de jolies ruelles que dominent des anciennes fortifications qui datent de la période des Romains et des Maures.

Les secteurs d’escalade se trouvent dans le canyon du Rio Turia qui serpente autour du village, si bien qu’on peut y grimper dans toutes les orientations avec une dominante de secteur à l’Est et au Nord.

Le canyon du rio Turia  depuis Chulilla

Le canyon du rio Turia depuis Chulilla

Après 7 jours de grimpe sur place, j’ai trouvé que Chulilla c’est un peu une référence espagnole pour le grimpeur de voies de 6 et surtout 7 puisque la majorité des 800 voies que compte la falaise y sont dans ces cotations avec une grande concentration de voies de 7a à 8a. Si je devais comparer Chulilla à une falaise hors d’Europe, je pense tout de suite à Geyik Bayiri par la beauté des voies, le nombre, leur variété et le style de grimpe en mur raide et léger dévers.

La période idéale pour y grimper est l’automne et le printemps. On peut y grimper l’hiver en se couvrant bien dans les secteurs à l’ombre et à la Pared de Enfrente qui est au soleil l’après-midi. Les mois d’octobre, novembre, mars et avril semblent être un bon compromis pour profiter de tous les secteurs de la falaise.

Le secteur principal : Pared de Enfrente

La pared del enfrente et ses cactus

La pared de enfrente et ses cactus propose de nombreuses voies dans tous les niveaux à l’ombre à partir de 14 h

La Pared de Enfrente, littéralement paroi d’en face, est le grand mur qui fait face au village. On y accède directement en 20 minutes de marche depuis le parking à la sortie du village (chercher le chemin qui longe la paroi). On y trouve des voies de toutes les cotations avec des secteurs plus abordables que d’autres. On commencera par se chauffer dans les secteurs du Muro de las Lamentaciones ou de Sex Shop avant de visiter les voies des secteurs du milieu El Ramallar et Tierra de nadie.

Le secteur Muro de las Lamentaciones offre des voies plutôt en dalle dans toutes les cotations, on y trouve des voies en 5, chose rare à Chulilla ! Un secteur idéal pour tenter son premier 7a à vue ou après-travail.

Escalade face au village de Chulilla à la Pared de Enfrente

Escalade face au village de Chulilla à la Pared de Enfrente

Même si le secteur passe à l’ombre en début d’après-midi, vers 14 h, il est déconseillé d’y grimper au soleil les chaudes journées par plus de 20°C.

Visite obligatoire de quelques belles classiques : La Diagonal (6c+), Los Franceses (7b+), Dalla Dura Negra (7b), El Ramallar (7c+).

Seul bémol : les voies classiques sont un peu usées. Les prises de pieds peuvent être noircies sans que ça gêne l’escalade dans les voies en 7, par contre certaines prises sont très patinées dans certaines voies de 6. La contrepartie est que la lecture à vue est facilitée si bien que certaines voies se parcourent facilement, je ne dirai pas lesquelles pour vous laisser la surprise de l’enchainement !

Pour les chaudes journées : El Embalse

La paroi de El Embalse est le pendant de la Pared de Enfrente : l’orientation y est nord et la plupart des voies ne voient pas le soleil, si bien qu’on y grimpe lors des journées très ensoleillées. On accède à la plupart des secteurs en se garant sous le barrage et en se dirigeant vers les falaises en suivant la rive gauche puis la rive droite du Rio Turia après la passerelle.

Les palmiers du secteur El Oasis

Les palmiers du secteur El Oasis

Le secteur El Oasis est exceptionnel : on y grimpe dans les palmiers ! Dépaysement garanti. Les voies y sont abordables, à partir de 6a. Le secteur est très prisé des grimpeurs locaux le week-end, mieux vaut y aller en semaine pour être tranquille.

Laurent dans les voies faciles à colos du secteur Oasis

Laurent se chauffe dans un beau 6c du secteur El Oasis

On se chauffe en 6a à 6c dans les très belles voies à trous et concrétions du secteur El Oasis. Le secteur offre ensuite de belles voies en 7a/+. Pourquoi ne pas tenter d’enchainer votre premier 7a à vue ou après travail ? Certaines voies se prêtent bien à la lecture et sont très continues.

Les plus forts pourront essayer les voies plus dures comme Cap i Cua (7c) ou sa voisine de droite en 7b+. Ces 2 voies offrent de beaux objectifs à vue : allez-y !

Un autre 7c classique de la falaise : Cap i Cua, une voie toute en longueur

Un autre 7c classique de la falaise : Cap i Cua, une voie majeure toute en longueur

Le secteur à gauche d’El Oasis, Al Algarrobo offre des murs raides en 7c/+ magnifiques : c’est le cas de Nibelungalos (7c), une des voies les plus classiques de la falaise dans cette difficulté. Pas de pas de bloc mais une belle escalade qui déroule dans ce mur raide parcouru de fines concrétions. Majeur.

Pierre en pleine action dans Nibelungalos (7c)

Pierre en pleine action dans Nibelungalos (7c)

Sa voisine de droite, El Planeta Namec, est un ancien 8a mais il faudra bien s’énerver sur des sections plus bloc pour arriver en haut.

Eric met un essai dans Planeto Namec, un 7c+ bien bloc du secteur Oasis

Eric met un essai dans El Planeto Namec, un 7c+ bien bloc du secteur Al Algarrobo

Le paradis des colos : chorreras

Le secteur à droite d’El Oasis, Chorrerras, vaut à lui seul le déplacement. Ce haut mur de 55 mètres couvert de colonnettes de toutes tailles propose de belles envolées à partir de 6c/7a. Ce secteur fut un peu le coup de cœur du séjour à Chulilla. Des voies de continuité de plus de 50 mètres, des colonnettes avec de l’escalade en 3D et un beau 8a Super Cantina Marina.

Pierre à l'attaque de la longue classique (55m !) de Sendero Luminoso en 7a+ au secteur Chorerras

Pierre à l’attaque de la longue classique (55m !) de Sendero Luminoso en 7a+ au secteur Chorerras

Les cotations du secteur sont assez gentilles, ce qui permet de dérouler sans trop se poser de question. Peu importe la cotation, les voies sont longues et variées ce qui procure énormément de plaisir. Une corde de 100 mètres est nécessaire pour faire l’aller-retour si vous allez en haut ou alors il faut fractionner la descente. Prudence à faire un nœud en bout de corde ! Partir avec 20 dégaines dans ces voies de 50 mètres est un minimum.

Pierre aux prises avec les colos géantes de Sendero Luminoso (7a+) au secteur Chorerras

Pierre aux prises avec les colos géantes de Sendero Luminoso (7a+) au secteur Chorreras

Pierre envoie Sendero Luminoso en une longueur de 55 m

Pierre envoie Sendero Luminoso en une longueur de plus de 50 m

Pour les plus forts : El Balcon, El Balconcito et la Pared Blanca

Pour les plus forts, il existe quelques secteurs avec une grande concentration de voies en 8a et 8b : les secteurs El Balcon, Balconcito et Pared Blanca sont tous indiqués pour envoyer des longueurs de 40 mètres au-dessus de 7c+.

Margaud perdue dans un océan ocre

Margaud perdue dans un océan aux vagues ocres et bleues au secteur El Balcon

L’accès aux secteurs El Balcon et Balconcito se font par une vire équipée de câbles. Les voies de ces secteurs sont à dominante de petites prises en léger dévers. Attention cependant aux départs qui font chauffer les biceps.

Margaud et Mika au secteur Balcon, le secteur de la falaise avec une forte concentration de voie en 8

Margaud et Mika au secteur Balcon, un secteur de la falaise avec une forte concentration de voie en 8

Pour accéder à la Pared Blanca, il est préférable de ne pas se garer au barrage mais de faire la marche d’approche depuis la déchèterie. Les voies y sont bien moins usées que les autres secteurs : essayez Super Zeb, un 7c bien technique en dièdre. Un bel objectif à vue.

Que faire les jours de repos ?

Si vous arrivez à vous reposer, les voies sont tellement belles et vous voudrez en profiter à fond, vous pouvez profiter de la vie du village (plutôt le week-end) et visiter le château. Il est obligatoire durant le séjour de commander la paella valenciana dans un des bars/restaurants du village. Prenez-vous y bien à l’avance !

Place principale de Chulilla

Le week-end, la place principale de Chulilla s’anime

La ville de Valence est à seulement 45 minutes de route et offre un beau centre ville piéton. Les plages ne sont pas très loin pour faire trempette entre deux voies.

Topo, hébergement et vie sur place

Inutile de chercher le topo de Chulilla : il est épuisé ! Vous pouvez néanmoins faire quelques photocopies ou prendre des photos du topo à l’office du tourisme de Chulilla ou à l’auberge El Altico où Pedro Pons en personne vous donnera toutes les infos.

Côté matériel, optez pour une corde de 80 mètres minimum et pour 15 à 20 dégaines selon les voies.

Pour l’hébergement, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • si vous avez un camion et si vous voulez « squatter », renseignez-vous auprès de l’office du tourisme, le bivouac en camion est toléré sur certains parkings du village, en revanche certaines zones sont interdites à cause du risque d’incendie.
  • Chulilla propose plusieurs gites ruraux mais le plus sympa est de loin de dormir à l’El Altico, l’auberge tenue par Pedro Pons, équipeur très actif à Chulilla et Nuria Marti.

Sur place on trouve des bars (dont un seul ouvert en semaine : El Canton sur la place principale), une boulangerie, deux épiceries, un tabac, une station service, autant dire que vous pouvez partir à l’arrache !

Quelques liens pratiques

Crédits photos : Eric Chaxel, couverture : Margaud dans un 8a au secteur El Balcon.

Rose des sables 7a à Buoux

Grimpe automnale à Buoux

Le Lubéron s’est paré des couleurs automnales en cette fin de mois d’octobre. C’est l’occasion de profiter du secteur T.C.F. (Turbo Cibi Facho) à Buoux pour deux journées de grimpe.

Avant d’aller grimper, un petit tour par le marché provençal de Lourmarin s’impose. Le marché investit les places et rues du village tous les vendredis matin. C’est l’occasion rêvée pour dénicher un casse-croute digne de ce nom : olives, fromage, jambon, pain bio, fruits et légumes frais, tout y est pour le plaisir du grimpeur ! A noter aussi qu’un shop d’escalade est installé à Lourmarin : il s’agit d’Happy Boulder tenu par Valérie Tribout et on y trouve des vêtements et tout le matos pour la grimpe.

Buoux : le paradis des trous

Direction Buoux par 10 km d’une petite route qui serpente dans la combe de Lourmarin où le calcaire devient brusquement molasse, une roche sédimentaire de type grès à ciment calcaire. A 10 heures, le vallon de l’Aigue Brun est encore à l’ombre alors que les falaises qui le surplombent sont déja au soleil. Depuis le parking, 5 minutes suffisent pour accéder à la falaise principale. Depuis le secteur T.C.F., la vue sur le fort de Buoux et la tête de l’indien est magnifique. Ce secteur orienté Est passe à l’ombre vers 13 heures ce qui permet de grimper avec 2 ambiances : chaude le matin pour l’échauffement et plus fraîche l’après-midi. Dans les parties grises de la falaise, la molasse est criblée d’une multitude de trous avec une gamme de tailles et de profondeurs qui font qu’on peut y rentrer à peine un doigt dans les petits et jusqu’à la tête dans les plus gros. Le grain du rocher est assez abrasif ce qui ne va pas sans causer un échauffement rapide de la peau du grimpeur. En revanche l’avantage est que, malgré le passage et la patine dans certaines voies, les prises sont encore bien adhérentes. Il est conseillé d’emporter une brosse pour nettoyer les trous après votre passage. La majorité des prises étant de type « femelle », il est nécessaire de s’écarter de la falaise pour voir où on pose les pieds. Même si les premières voies dans ce style sont déstabilisantes « à froid », le réflexe vient assez vite et les prises de pieds ne manquent pas. A noter que dans les voies difficiles, les mouvements peuvent être assez « bloc » avec des passages obligatoires sur trous .

Mat dans le 6b+ en première longueur de la Chèvre et le Chou (7c)

Mat dans le 6b+ en première longueur avant le fort dévers de la Chèvre et le Chou (7c)

Des voies mythiques des années 90 toujours aussi belles aujourd’hui

2 petites journées à Buoux c’est court mais ça laisse le temps de s’abimer les doigts dans les nombreux trous de la falaise. Le secteur T.C.F. propose pas mal de voies pour l’échauffement entre 6a et 6c. Je conseille de commencer par Zéphir (6a+) pour un premier contact en douceur avec le style d’escalade sur trous. Ensuite le secteur propose deux 7a : T.C.F. et jolinouille. Si vous aimez grimper entre les points, essayez Dresden (7a+). On peut quitter le secteur pour faire un détour dans rose des sables, un 7a  mythique de la falaise ouvert par Antoine Le Ménestrel que tout grimpeur devrait faire au moins une fois (au passage merci Mat pour la photo de couv) ou No man’s Land, un des plus beaux 7b de la falaise. Après ça quelques montées (de presque 40 mètres !) dans la chèvre et le chou, un 7c réputé facile (?), permettent d’avoir les bonnes méthodes pour aller jusqu’au relais sans trop se péter les bras. Un dernier repérage de Rêve de papillon (8a) permet d’en finir en beauté, il faut déjà rentrer à Lyon.

Vue sur la tête de l'indien depuis le secteur TCF à Buoux (photos E. Chaxel)

Vue sur la tête de l’indien depuis le secteur TCF à Buoux (photos E. Chaxel)

Infos pratiques : le topo de Buoux est en vente dans les commerces de Lourmarin. Un camping est ouvert à Bonnieux du 15 mars au 15 octobre (à 7 km de Buoux). L’Auberge des Seguins située au pied des falaises offre des formules avec demi-pension du 1er mars au 15 novembre. Gîte le reste de l’année à Buoux, Lourmarin ou Bonnieux. On trouve de l’eau potable à Buoux à la fontaine en face la mairie.

Ecole d'Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne

École d’Escalade Jeunes du Club Alpin Français de Lyon Villeurbanne : bilan de l’année 2014/2015

L’École d’Escalade pour les jeunes du Club Alpin de Lyon/Villeurbanne a été lancée en septembre 2014. L’encadrement et l’animation ont été réalisés par Eric Chaxel, BE d’escalade à Lyon.

Une école de l’escalade à Lyon pour les jeunes de 8 à 20 ans

Durant l’année scolaire 2014/2015, les séances d’escalade étaient encadrées par un moniteur Brevet d’État d’escalade et se sont déroulées tous les vendredis soir hors vacances scolaires à la salle AZIUM de Confluence. Les contenus éducatifs des cours étaient axés sur la technique en escalade et la maîtrise des notions de sécurité en vue de préparer les jeunes aux sorties en falaise. Les jeunes inscrits étaient tous débutants. A l’issue de cette première année, ces derniers maîtrisent parfaitement la grimpe et l’assurage en tête, la pose d’une moulinette et la technique de rappel.

Quelques photos des entrainements sur le mur d’AZIUM à Confluence :

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis à AZIUM

Escalade en tête en dièdre à AZIUM

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis à AZIUM

Mathilde remonte le mur de 22 mètres en tête à AZIUM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis à AZIUM

Grimpe en tête à AZIUM

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis à AZIUM

Mathilde sur le mur de 22 mètres d’AZIUM à Confluence

 

 

Une école de l’escalade tournée vers le milieu naturel

En juin, une sortie en milieu naturel a été organisée à destination des enfants et de leurs parents. Nous avons pris la direction de Curis au Mont d’Or en soirée, une falaise située à 30 minutes de Lyon. Les jeunes ont pu parcourir quelques unes des plus belles voies du site et notamment la classique en 5 sup : Mouton. Une bien belle conclusion à cette année de grimpe 2014/2015. La séance d’escalade s’est terminée dans la convivialité autour d’un barbecue avec les parents.

Quelques photos de la sortie à Curis au Mont d’Or de juin 2015 :

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis au Mont d'Or

Initiation au milieu naturel en moulinette pour Maïa

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis au Mont d'Or

Maïa dans une voie en 5b à Curis au Mont d’Or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis au Mont d'Or

Mathilde dans sa première voie en falaise à Curis

Escalade Jeunes Club Alpin Lyon-Villeurbanne à Curis au Mont d'Or

Mathilde remonte le beau mur raide de Mouton (5 sup)

L’École d’Escalade Jeunes en 2015/2016

L’École d’Escalade pour les jeunes du Club Alpin est reconduite pour l’année scolaire 2015/2016. Les cours auront lieu tous les lundis soir (horaires et lieu à définir) hors périodes de vacances scolaires.

Les inscriptions pour l’année scolaire 2015/2016 auront lieu les jeudis 10, 17 et 24 septembre de 17h30 à 19h30 au local du Club Alpin à Villeurbanne (plan d’accès et contact). Pensez à apporter un certificat médical de non contre-indication à la pratique des sports de montagne.

Il est désormais possible de pré-inscrire votre enfant en nous contactant aux coordonnées ci-dessous.

Renseignements et pré-inscriptions

François PAILLER, Responsable de l’Ecole d’Escalade Jeunes au 06 10 35 26 18

Eric CHAXEL, BE escalade au 06 13 68 26 05 – mél : eric@equilibrevertical.fr

Club Alpin Français Lyon FFCAM

Escalade entre amis dans les gorges du Verdon

Un bon moment sportif entre amis : escalade et via ferrata

Découvrez l’escalade ou parcourez une belle via ferrata des Alpes le temps d’un journée pour passer un moment sportif inoubliable : anniversaire, enterrement de vie de garçon ou de jeune fille ou… juste pour passer du bon temps entre amis !

Enterrement de vie de garçon en via ferrata

Enterrement de vie de garçon en via ferrata

Au programme : un moment sportif entre amis en pleine nature !

La nature offre un merveilleux terrain de jeu à tous les amateurs d’activités verticales : pas de gymnase mais montagnes et falaises sont les supports de nos sports qui consistent à les escalader ou les descendre. Du gaz, des échelles, des tyroliennes ou des rappels pour un moment de fun entre amis, une journée inoubliable pour tous.

Une sortie entre amis en falaise près de Lyon

Une sortie entre amis en falaise près de Lyon

L’escalade est une activité sportive dans un milieu naturel grandiose. Un bon moment loin de la ville et des bouchons vous attend à moins de 45 minutes de Lyon (mais aussi des villes de Grenoble, Chambéry ou Annecy). Il y a surement une falaise ou une via ferrata près de chez vous !

Escalade et via ferrata à moins de 45 minutes de Lyon

Nous, c’est Equilibre Vertical à Lyon. Depuis 5 ans nous organisons votre événement entre amis sur les plus belles falaises des pré-alpes. Professionnalisme, moniteurs et matériel au top sont au rendez-vous. Nous pouvons également organiser votre transport au départ de Lyon ou des grandes villes à condition que vous soyez calmes dans notre minibus, allez au moins 5 minutes 😉

Infos et réservation :
06 13 68 26 05
contact@equilibrevertical.fr

NOS PETITS PLUS :

  • Tous vos exploits seront immortalisés avec photos et vidéos . Demandez plus d’infos à la réservation !

GoPro-Logo-White

  • Nous vous offrons un barbecue à midi pour toute réservation d’une sortie journée avec 2 activités (canyoning, via ferrata, escalade).
Un barbecue à la sortie du canyon

Un barbecue entre amis entre 2 activités de pleine nature

 

Escalade Jeunes Enfants à Lyon

Sorties escalade de pleine nature pour les jeunes

Pour fêter la fin des cours d’escalade en beauté, je propose 2 sorties escalade de pleine nature à destination des jeunes licenciés de clubs FFME, FFCAM ou autres.

Programme : je donne rendez-vous aux parents et enfants pour 2 sorties de pleine nature en soirée à 2 pas de Lyon à Curis au Mont d’Or (temps d’accès : 25 mn de Lyon).

  • vendredi 19 juin 2015 : rendez-vous à 17h30 à la falaise. Fin de séance à 20h30.
  • lundi 29 juin 2015 : rendez-vous à 17h30 à la falaise. Fin de séance à 20h30.

Transport : les parents amènent les jeunes directement à la falaise et les récupèrent à la fin de la séance. Le parking se trouve à quelques mètres de la falaise (voir le lien suivant).

Nécessaire : être licencié dans un club FFME, CAF ou disposer d’un certificat médical de non-contre indication de la pratique de l’escalade sportive. Si les parents ne sont pas là durant le temps d’activité, remplir l’autorisation parentale suivante : lien.

Inscriptions : auprès du club d’escalade de l’enfant ou par mail : contact@escalade-lyon.fr si votre enfant n’est pas dans un club.

Téléphone en cas de problème : je suis joignable au 06 13 68 26 05.

Eric Chaxel, BE escalade (visitez mon site professionnel : Equilibre Vertical)

Escalade en falaise jeunes

Escalade en falaise jeunes

Escalade dans la Jonte (Gigot et flageolets)

Gorges de la Jonte – Gigot et flageolets

Nommé aussi Hot Roc National Park par les ouvreurs, Gigot et flageolets est un bien beau secteur de couennes des gorges de la Jonte ouvert par les lyonnais du club Hot Roc dans les années 1990 : grandes envolées bien équipées un brin technique sur un joli rocher gris, blanc et ocre, en de rares endroits friable. Le secteur est assez peu fréquenté et la vue sur les gorges de la Jonte est magnifique. De nouvelles voies ont fait leur apparition à gauche des voies historiques.

Ce secteur n’est pas dans le topo de la Jonte édité par le CAF de Millau mais le topo complet du secteur peut être téléchargé sur le site internet de Hot Roc > lien vers le topo.

Accès : du Rozier prendre la route des gorges de la Jonte. Entre Le Truel et Les Douze, prendre au Maynial la route de La Parade, après 1 kilomètre un sentier conduit en 15 minutes à la paroi.

Topo gigot et flageolets

Extrait du topo de gigot et flageolets sur le site de Hot Roc