Archives de catégorie : Blabla

sorties escalade 2016

Soirées escalade pleine nature à Lyon 2016

Logo Equilibre VerticalPour fêter la fin de l’année et préparer vos projets de sorties estivales, quoi de tel qu’une soirée d’escalade en falaise pour prendre l’air ?

Comme en 2015, Equilibre Vertical invite les grimpeurs lyonnais pour des soirées escalade conviviales sur les blocs et falaises autour de Lyon.

Ces soirées sont GRATUITES et se terminent vers 21 heures par un APÉRO + BARBECUE : amenez vos grillades et à boire !

Nous vous donnons rendez-vous pour les soirées en pleine nature à 2 pas de Lyon :

  • le jeudi 2 juin 2016 à Curis au Mont d’Or (temps d’accès : 25 mn de Lyon). La sortie en falaise classique à Lyon avec des voies de 20 mètres de niveau 4 à 6b. Escalade libre pour les personnes autonomes et initiation à l’escalade en site naturel avec un moniteur brevet d’état. RDV à la falaise à partir de 17 heures (voir le lien suivant).
  • le vendredi 3 juin 2016 à Hyères sur Amby (temps d’accès : 45 mn de Lyon). Escalade libre pour les personnes autonomes et initiation à l’escalade sur coinceurs (trad climbing) avec un moniteur brevet d’état à la falaise à partir de 16 heures sur place. (coordonnées du parking : 45.798803N, 5.300790E lien google maps : https://goo.gl/maps/mb7MHpXP2GQ2).
  • le jeudi 9 juin 2016 à Jardin près de Vienne (temps d’accès : 30 mn de Lyon). Escalade libre pour les personnes autonomes et initiation à l’escalade en site naturel avec un moniteur brevet d’état. Rendez-vous à la falaise à partir de 17 heures (Accès : lien vers carte).
  • le jeudi 16 juin 2016 à Yzeron (temps d’accès : 30 mn de Lyon). Escalade libre pour les personnes autonomes et initiation à l’escalade sur blocs avec un moniteur brevet d’état : matériel, technique, sécurité et parade. Amenez vos crash-pads ! Initiation à la slackline. Rendez-vous sur à l’esplanade à partir de 18h (Accès : lien vers carte).

Matériel d’escalade : chacun amène son matériel de grimpe perso (y compris un casque qui est fortement conseillé en falaise).

Testez le covoiturage pour vous rendre en falaise !

Venez nombreux ! Inscription aux ateliers initiation escalade en falaise et trad obligatoire sur notre formulaire de contact.

Eric, BE escalade à Equilibre Vertical à Lyon

Escalade en falaise autour de Lyon

Escalade en falaise autour de Lyon

Bloc à Yzeron (Monts du Lyonnais)

Bloc à Yzeron

Initiation à la slackline à Lyon

Initiation à la slackline à Lyon

Dormir en paroi : pourquoi pas !

Vous avez explosé l’horaire de votre grande voie à Presles : le réveil a été dur et vous vous êtes arrêté prendre 3 cafés à l’auberge de Presles chez Ezio, vous vous êtes perdu dans la marche d’approche, avez bloqué votre rappel, avez mis quelques essais avant de sortir le pas dur de la première longueur en 6b+ et bifurqué trop tôt en devant laisser un maillon de « but ». Il est à présent 20h30 et même en mai la nuit tombe vite… Vos bras vous font défaut et il reste 2 longueurs retords avant le plateau. Manque de bol vous avez oublié de changer les piles de la frontale. Vous seriez tenté d’appeler les secours mais après tout vous vous dites qu’un peu d’aventure ne fait pas de mal et que la nuit ne doit pas être si fraîche, au pire vous avez pensé à la couverture de survie. Une bonne vire où poser 4 fesses et le tour est joué. Ce genre de situation certains l’ont déjà subie… Pourquoi pas la vivre de votre plein gré ?

Dormir sur une paroi c’est un truc un peu dingue, pourtant quelle expérience !

Et puis vous pouvez partir pour plusieurs jours dans une grande paroi : un big wall en escalade artificielle demande une progression lente sur des points d’aide ou une grande voie difficile  demande du repos pour enchainer les longueurs. Vous avez donc prévu du matériel pour bivouaquer sur une vire, plus ou moins confortable ou alors un portaledge, espèce de terrasse de paroi pliable qui peut accueillir vous et votre compagnon de cordée.

Bivouac en paroi aux Mallos de Riglos en Espagne (photo Rab)

Bivouac en paroi aux Mallos de Riglos en Espagne (photo Rab)

Alors vous aussi tentez l’expérience !

Vous avez toujours rêvé de passer une nuit en paroi : allez-y ! Pas besoin de sortir tout l’arsenal du portaledge et du hissage de sac pour une première expérience. Un bon duvet adapté à la température, un réchaud léger, de l’eau, une collation et une petite bouteille de vin suffiront. Choisissez une paroi avec une vire plate et assez large qui permet de passer confortablement la nuit et n’oubliez pas de vous assurer durant la nuit, surtout si vous êtes noctambule ! Avant de partir, n’oubliez pas de consulter la météo et la température matinale pour adapter votre matériel aux conditions.

Prendre son temps… rien de tel pour passer un bon moment entre amis à grimper et faire autre chose : ce n’est pas Nico Fravresse et Sean Villanueva qui vous diront le contraire !

Les frères Favresse au Vénézuéla : hisser permet d'emporter pas mal de choses... même des instruments de musique

Nico Favresse et Suan Villanueva au Vénézuéla : un bivouac musical (photo : Black Diamond Equipment)

Pour tenter l’expérience du camping sur portaledge, il faut investir dans un peu de matériel et avoir recours au hissage de matériel sauf si vous accédez par le haut. Il existe plusieurs modèles de portaledge et plusieurs tailles. Pour le portaledge 2 places de marque BLACK DIAMOND comptez un budget de 549 € au Vieux Campeur. Vous pouvez joindre une petite tente en cas d’intempéries pour un tarif de 500 €.

Le modèle de portaledge Cliff Cabana Double de BLACK DIAMOND

Le modèle de portaledge Cliff Cabana Double de BLACK DIAMOND

De nombreux guides d’escalade proposent des offres de camping en paroi pour un tarif à partir de 200 € par nuit. C’est plus cher qu’un hôtel et sans doute moins confortable mais ça vous laissera à n’en pas douter un excellent souvenir !

Pour organiser votre nuit de camping vertical autour de Lyon ou dans les Alpes, contactez-moi ! Equilibre Vertical : j’organise des nuits en camping vertical d’avril à septembre pour tous les niveaux et tous les budgets. Suivez ce lien pour le descriptif de l’activité CAMPING VERTICAL en FALAISE

Hisser son sac en grande voie

Qui ne s’est jamais dit que son sac à dos était trop lourd en grande voie ? N’avez-vous jamais fait l’expérience d’un second qui croule sous les affaires du premier, 2 paires de chaussures, 3 litres d’eau dans le dos, dans une longueur bien déversante avec le sac qui vous tire en arrière ? N’avez-vous jamais loupé un enchainement de longueur à cause d’un sac à dos trop lourd ?

Et pourtant une solution existe : hisser un sac

Le hissage de sac est une technique issue de la pratique de l’escalade en big walls dans des parois qui nécessitent plusieurs jours d’escalade avec des nuits,passées en paroi. Le hissage de matériel, qui peut peser plusieurs dizaines de kilos, y est alors obligatoire.

Les frères Favresse au Vénézuéla : hisser permet d'emporter pas mal de choses... même des instruments de musique

Nico Favresse et Sean Villanueva dans un big wall au Vénézuéla : hisser permet d’emporter pas mal de choses en paroi… y compris ses instruments de musique (photo : Black Diamond)

Hisser le sac dans une grande voie peut avoir des avantages… mais aussi des inconvénients.

Avantages (+)

  • évite la fatigue dans les longueurs dures
  • permet un enchainement plus facile des longueurs, surtout déversantes
  • autorise d’emporter plus de matériel dans le sac (eau, vêtements, vivres, portaledge, …)

Inconvénients (-)

  • les techniques de hissage nécessitent un usage « expert » du matériel et une formation
  • le hissage est impossible dans certaines longueurs (obstacles, risques de chute de pierre, etc.)
  • les manipulations de sac et de corde peuvent prendre plus de temps
  • l’usage de la corde de hissage en rappel pour la descente peut être délicat

1. Principe du hissage

Le premier de cordée, en plus de sa corde d’assurage (à simple ou à double), va tirer une corde de « hissage » ou de « liaison ». Cette corde ne sera pas passée dans les dégaines dans la longueur mais va relier directement le grimpeur au relais.

Utilisation d'une corde de hissage (rouge) en plus de la corde d'assurage à simple (verte) dans une longueur déversante. La corde de hissage (rouge) est attachée au grimpeur et va directement jusqu'au relais où elle est passée dans une dégaine.

Utilisation d’une corde de hissage (rouge) en plus de la corde d’assurage à simple (verte) dans une longueur déversante. La corde de hissage (rouge) est attachée au grimpeur et va directement jusqu’au relais où elle est passée dans une dégaine.

Arrivé au relais en fin de longueur, après s’être sécurisé, le leader va tirer la corde de hissage sur laquelle l’assureur aura solidement attaché le sac. Le leader va ainsi remonter le sac jusqu’à lui. Lorsque le hissage est terminé, le leader assure normalement le second.

2. Matériel

La corde de hissage peut être un brin de corde à simple ou de rappel mais idéalement il doit être statique (allongement sous charge nul), surtout si la charge et lourde pour éviter l’effet « yoyo » lors du hissage. Aussi, plus la corde est fine et légère et plus le leader aura moins de poids attaché au baudrier.

Les cordes d’assurage

Avant de parler de corde de hissage, il faut s’assurer que la corde utilisée par le grimpeur pour s’assurer soit forcément :

  • 1 brin de corde labellisé 1 : corde à simple dynamique
  • ou 2 brins de corde labellisée 1/2 : corde à double dynamique
  • ou brins corde labellisée 2 : corde jumelée dynamique

IMPORTANT : plus le diamètre d’une corde d’assurage est fin et moins la corde résistera à une chute de pierre, chose qui arrive fréquemment en grande voie. Des cordes de type JOKER de BEAL, même si elles possèdent les trois labels, sont de faible diamètre (autour de 9 mm) et seront donc moins solides que des cordes dynamiques avec un diamètre de 10 mm et plus. Il en va de même pour les cordes à double : ces dernières années, des cordes de diamètre inférieur à 8 mm ont fait leur apparition sur le marché. Ces cordes sont réservées à des usages experts (goulotte, cascade, de glace, etc.) et n’offrent pas la même sécurité qu’une corde à double de diamètre supérieur à 8 mm. Idéalement, en grande voie rocheuse, des cordes à double de diamètre de 8,5 à 9 mm sont un gage de sécurité.

Les différentes cordes pour le hissage :

  • Corde à simple ou à double : cette solution est intéressante si vous voulez descendre en rappel sans vous faire de frayeur avec la corde utilisée pour le hissage. En revanche ces cordes sont lourdes et le hissage est moins facile à cause de l’effet yoyo dû à l’élasticité de la corde.
  • Corde statique 7-8 mm : des cordes statiques de petit diamètre dédiées au hissage existent. C’est le cas de la TRAIL LINE de BEAL qui existe en 2 longueurs de 50 ou 60 mètres. Elles permettent de descendre en rappel en dépannage.
  • Cordelette dynema 5,5 mm : les cordelettes dynema en 5,5 mm ont l’avantage d’être très statiques et très légères en revanche, elles nécessitent de l’attention pour la mise en œuvre. En cas de replis en rappel, leur utilisation est compliquée.
Corde TRAIL LINE de BEAL

Corde TRAIL LINE de BEAL

Quelle longueur de corde de hissage choisir ?

De manière générale, la corde de hissage doit être plus longue que la plus longue des longueurs de la voie. En effet, le sac ne doit pas être attaché en bout de corde de hissage mais le second doit conserver avec lui un bout de corde au cas où le sac se coincerait dans la longueur dans un surplomb ou un arbre.

Utilisation d’une poulie-bloqueur

Il est plus facile de hisser un sac en utilisant une poulie bloqueur de type PETZL MINI TRAXION ou MICRO TRAXION.

Poulie MICRO TRAXION de PETZL

Poulie MICRO TRAXION de PETZL

ATTENTION : les poulies-bloqueur peuvent être utilisées pour le hissage avec des cordes d’un certain diamètre. Par exemple, le diamètre minimum des cordes pour la PETZL MICRO TRAXION est de 8 mm. Si vous utilisez une corde plus fine, vous pourrez hisser une charge limitée (10 kg tout au plus) mais il faut ABSOLUMENT éviter les chocs de facteur 1 et plus sur la poulie qui pourraient endommager la gaine de la corde. En revanche, l’assurage d’un second avec ces poulies est une technique dangereuse et déconseillée quelque soit le diamètre de la corde (lire l’article de PETZL à ce sujet).

3. Les bonnes pratiques de hissage

Le hissage dans toutes les voies ?

Bien sûr que non ! Certaines voies se prêtent au hissage et d’autres pas. Le hissage est réservé à des voies verticales et déversantes qui ne posent pas de problèmes pour hisser un sac : pas d’obstacles (vires, surplombs, arbres, etc.) qui vont bloquer le sac et pas de risque de chute de pierres lié au hissage.

Important : le hissage du sac peut décrocher des pierres de la paroi, il faut être vigilant de ne pas faire frotter le sac dans des zones de rocher fragile, surtout si des cordées et le(s) second(s) sont présents en bas.

La descente en rappel

En cas de but dans une voie ou pour la descente, la cordée peut être amener à utiliser la technique du rappel. Si vous devez descendre en rappel avec une corde de hissage car vous n’avez pas assez de longueur avec une corde  à simple, ceci doit être réalisé avec précautions. En effet, la technique de rappel avec corde de hissage est réservée à des personnes expertes et entrainées et ne doit pas être pratiquée sans formation préalable avec un professionnel qualifié.

ATTENTION : en cas de coincement de la corde principale en rappelant la corde, vous pouvez vous retrouver dans une situation très délicate : vous ne pourrez pas utiliser une corde de hissage non dynamique pour vous assurer si vous devez remonter pour débloquer votre corde. Une chute sur une corde statique est extrêmement dangereuse même avec un facteur de chute faible.

En théorie, il est possible de descendre en rappel avec deux brins de corde de diamètres différents et d’élasticités différentes. En pratique, la confection des nœuds de liaison et le positionnement des cordes sur le relais doivent être adaptés à chaque situation.

La règle générale est que le brin de corde principal (celui qui a servi pour l’assurage) doit toujours être placé avec un nœud en butée dans le relais, la corde de hissage n’est utilisée que pour rappeler la corde principale.

En effet, en cas de rupture de la corde de hissage, le nœud en butée se coince dans le relais et empêche la chute de la corde principale. Les cordes de hissage non labellisées à simple ou à double ne sont pas conçues pour résister à une chute de pierre et peuvent être sectionnées facilement.

Quelques précautions supplémentaires

Durant l’escalade du leader, toujours accrocher la corde de hissage au relais : pour éviter que la corde ne tombe ou que le second ne puisse plus atteindre la corde de hissage du leader.

4. En cas de doute

En cas de doute sur les techniques d’escalade en grande voie de plusieurs longueurs, d’utilisation du matériel et de hissage de sac, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel de l’escalade disposant du DE escalade en milieux naturels.

Vous trouverez leurs coordonnées sur le site du Syndicat National des Professionnels de l’Escalade et du Cnyoning : le SNAPEC.